Histoire

Histoire de la Compagnie des Archers de l'Odet

De l'histoire ancienne...
Les archives municipales de la Ville de Quimper témoignent :
En 1495, le roi Charles VIII, époux de la duchesse Anne de Bretagne, est le premier roi de France à accorder une charte royale à la population de Quimper.
Cette charte est relative au papegault, privilège octroyé en Bretagne par les anciens ducs aux populations urbaines, à l’époque sanglante de la guerre de 100 ans (1337/1453). Les bourgeois s'entrainaient alors au tir à l'arc, pour défendre leur cité des bandes de soldats mercenaires, car l'armée ducale ne pouvait protéger toutes les cités bretonnes. En 1483 (première lettre ducale connue), Quimper avait le privilège de se défendre ainsi.
La guerre de 100 ans était terminée, mais les compagnies d'arc continuaient à s'entrainer, et particulièrement, s'adonnaient une fois par an au tir du papegault, le premier archer atteignant l'oiseau devenant "roi du papegault" pour l'année à venir.
Ce qui lui valait de substantiels privilèges, dont des réductions de taxes sur la vente du vin.
 
Le 31 décembre 1768, la paix est restaurée, la maréchaussée veille à la sécurité des cités. Le papegault n'est plus qu'un manque à gagner en termes d'imposition... Sur délibération des Etats de la province, les papegaults sont supprimés dans toutes les villes de la province de Bretagne, à l'exception de Saint-Malo.
En juillet 1772, la communauté de Ville de Quimper fait abattre le chêne du papegault, situé dans la rabine du Penity, au pied du Mont Frugy.
 
Le tir à l'arc en pays de Quimper est donc une histoire ancienne !
 
Aux temps contemporains :
Mais la Compagnie des Archers de l'Odet ne date pas de cette époque...
A suivre...
 





Actualités
Derniers résultats
Photos
Réglages
FFTA
Ligue de Bretagne
Lycée de Kerustum
Fondation Massé Trévidy
Lycée de Kerbernez
Golf de Kerbernez
Ouest France
Le Télégramme
Ville de Quimper